Une-malle-de-carrosse-de-la-Pompadour-aux-encheres-particule-deluxe

Event: vente d’une malle de carrosse de Mme. de Pompadour

9

Ce jeudi 21 avril, sera une journée à marquée d’un coup de marteau! En effet, l’Hôtel de la Marine à Paris, accueillera une vente d’exception sous la houlette – du bien nommé – Maître Eric Pillon. Cette vente sera l’occasion pour le « petit monde » des commissaires priseurs, de lancer les 11e Journées Marteau. L’objet du désir qui sera mis aux enchères aujourd’hui est une pièce historique. C’est l’esprit de Jeanne-Antoinette Poisson, (1721-1764), puis Madame Le Normant d’Étiolles et enfin de la marquise de Pompadour qui planera au-dessus des curieux et des enchérisseurs. Une rarissime malle d’un carrosse de la favorite royale est donc à vendre.

En quoi cet objet est-il historique me direz-vous outre l’aura de son ex propriétaire? Qui dit rare, dit précieux, voici un premier élément de réponse, pour une pièce qui aura survécu aux nombreux soubresauts de l’histoire de France depuis la chute de l’Ancien régime. Puis noblesse (toute fraîche soit-elle) oblige, cette malle arbore les armes de celles qui aura régné sur le coeur et aura eu l’oreille de Louis XV pendant près de vingt ans. Ainsi y figurent trois tours crénelées, pourvues du chiffre C et B, indiquant l’appartenance de cette malle à un équipage du château de Bellevue à Meudon. Si ce le nom de ce lieu, n’est pas passé à la postérité, il fut pourtant un des lieux de résidence et de retraite favoris de Louis XV. 

DSC04070_2
Le haut de la malle de carrosse de la marquise de Pompadour est clouté de ses armes et
des initiales C et B© Eric Pillon Enchères

Selon Maître Eric Pillon, dans cet accessoire de taille (56,5 x 113 x 58 cm) : « On y mettait des effets personnels qu’on avait à transporter, eux-mêmes enveloppés dans des paquets, un peu comme on fait actuellement avec un coffre de voiture ».  Précisant aussi que: « Précieux, l’objet l’est aussi par sa rareté. Ces malles que l’on fixait sur les carrosses et qu’on déchargeait aux étapes étaient avant tout des objets utilitaires (…) Elles étaient souvent malmenées et dès qu’elles étaient abîmées, on les remplaçait (…) Aussi, peu sont celles qui arrivent sur le marché en ce début du XXIe siècle. »

Issue d’une propriété bourguignonne, la précieuse malle de carrosse de la marquise est aussi particulière par la qualité de sa conservation et de son ornementation, clous sur bois, dont le décor mêle fleurs et dragons, à cela s’ajoutent des garnitures en laiton à anges ailés et aigles. Enfin, enchères obligent, la mise à prix de cette d’exception commencera à 3000 euros, pour une estimation oscillant de 5000 à  7000 euros. Concernant les Journées Marteau elles se dérouleront du 22 au 24 avril 2016 en France sous l’égide du SYMEV (Syndicat national des maisons de ventes volontaires). Elles ont pour vocation de promouvoir la profession de commissaire priseur, en organisant – par exemple – des ventes thématiques, des expertises et estimations gratuites, des expositions, des conférences et des débats.  Vente d’une malle de carrosse de la Marquise de Pompadour, le jeudi 21 avril 2016, à 18h30 à l’Hôtel de la Marine – Paris. Renseignement: www.symev.org.  Sources: SYMEV & Paris Match. Photo d’illustration: malle de carrosse Mme. de Pompadour & en médaillon le portrait de la favorite par François Boucher en 1756. Eric Pillon Enchères – MARY EVANS/SIPA (médaillon)




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre